Le choix d’une voile d’ombrage permet de créer un espace protégé et ombragé. Découvrez dans ce guide les différentes sortes de nœuds pour installer et maintenir votre voile d’ombrage.

Le nœud de prussik

Le nœud de prussik -1Pour tendre et ajuster une toile, le nœud de prussik est habituellement utilisé en escalade pour son aptitude autobloquante pendant des chutes. Le même principe est employé pour tendre. Si la voile d’ombrageest tirée vers la gauche pour étirer, le nœud de prussik vient donc se bloquer afin de garder le tout stable

Toutefois, si vous désirez bouger la toile de droite à gauche ou de gauche à droite, vous n’avez qu’à déplacer les nœuds et retendre par la suite.

Le nœud de fouet

Ce type de nœud permet de tendre une voile d’ombrage rapidement grâce à sa facilité d’usage et de conception. Vous le réalisez avec le même bout de corde en faisant deux tours sur la corde et un troisième en revenant par-dessus. Le nœud peut se déplacer aisément. C’est  quand on applique une tension qui vient se bloquer. Ce nœud très versatile peut également servir pour attacher des canots, agir comme levier pour des charges lourdes, tendre une toile, tirer un arbre, tendre des poteaux de tentes, etc.

Pour commencer, réalisez une double boucle pour un nœud coulant. Ce genre de nœud est plus facile pour défaire la corde. Puis, on passe autour d’un objet solide, dans la boucle et on étire. On vient enfin bloquer le tout avec une clé.